Cultures du monde/Dossiers

Le Paris de Brancusi

par Nausica Baciu

Il y a 140 ans, dans le village de Hobita, en Roumanie, naissait Constantin Brancusi, sculpteur majeur du XXème siècle. Ami intime de Marcel Duchamp, Erik Satie, Fernand Léger, Man Ray, Modigliani ou encore Tristan Tzara, Brancusi a vécu une grande partie de sa vie à Paris. Ce sont les endroits marquants de la vie parisienne du sculpteur que nous allons évoquer devant une tasse de café.

 

Café Mollard

115 rue Saint-Lazare Paris 8ème

Brancusi arrive le 14 juillet 1904 à Paris. Afin de gagner sa vie, il commence à travailler comme plongeur au restaurant Chartier, puis dans une institution de légende, le Mollard. Quelle leçon de modestie de la part de l’artiste de tremper ses mains dans d’autres matières que du plâtre.

mollard1

Son atelier – Impasse Ronsin

entre le 150 et 152 rue de Vaugirard Paris 15ème

Peu à peu, Brancusi construit son univers parisien. Il s’installe dans un vrai atelier situé impasse Ronsin, à Paris 15ème, où il créé la plus grande partie de son œuvre.

A partir de 1916 et jusqu’à sa mort en 1957, Constantin Brancusi a occupé successivement les ateliers du numéro 8 puis numéro 11 de l’impasse Ronsin. Situé près de Montparnasse, l’espace était conforme à la personnalité de Brancusi : intime, authentique et confidentiel.

Ce dernier fut reconstruit sur la piazza du Centre Pompidou en 1997 par Renzo Piano. Il s’agit d’un espace créatif qui inspire les visiteurs du monde entier à travers les 137 sculptures, 87 socles, 41 dessins, deux peintures et plus de 1 600 plaques photographiques de verre et tirages originaux.

 

Les Beaux-Arts de Paris

14 Rue Bonaparte Paris 6ème

L’École des Beaux-Arts a été l’un des endroits de formation de l’artiste. Brancusi y est admis en 1904 et il choisit de se former dans l’atelier d’un sculpteur académique reconnu : Antonin Mercié. Il sort diplômé de cette école en 1906.

Marcel Duchamp, Constantin Brancusi, Tristan Tzara et Man Ray

Marcel Duchamp, Constantin Brancusi, Tristan Tzara et Man Ray dans l’atelier de Brancusi, 1921 / Photo : Le Point du Jour

 

La Closerie des Lilas

171 Boulevard du Montparnasse Paris 6ème

En compagnie de ses amis, Brancusi s’y rend notamment pour assister à des réunions de lecture poétique, organisées tous les mardis par Paul Fort. Dans ce restaurant situé au coeur du quartier Montparnasse, il côtoie Léger, Modigliani, Apollinaire, Marinetti ou  Picasso.

 

Musée Guimet

6 Place d’Iéna Paris 16ème

F093-brancusi-muse-endormie-a-f

Muse endormie, Constantin Brancusi / Photo : Panorama de l’art

Le Musée Guimet, situé à Paris, place d’Iéna, a été un espace de tranquillité et de découverte pour l’artiste. Ancré dans la réalité de son époque, Brancusi s’est intéressé à des civilisations d’ailleurs, particulièrement d’Asie et d’Afrique.

L’extrême raffinement de La Muse endormie rappelle les arts asiatiques que Brancusi a étudié au Musée Guimet.

Advertisements

Une réflexion sur “Le Paris de Brancusi

  1. Excellente idée de rappeler aux français, mais aussi aux roumains des faits importants concernant Brâncusi dont on ne se rappelle plus. Souvent, on traite Brâncusi comme une sorte de marque ( brand ?), sans le percevoir vraiment en tant que être humain et artiste de son temps, n’en parlons pas de sa recherche continue de la quintessence de l’infini.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s