Minorités

Paris accueille la plateforme pour une Europe des droits des femmes

C’est le 16 avril, jour de la 70e anniversaire du droit de vote des femmes en France, que la plateforme pour une Europe des droits des femmes a été lancée à Paris, en présence de trois lauréates du Prix Nobel de la Paix et de la vice-présidente de la Commission européenne, Viviane Reding. “La question est toujours la même : la place des femmes dans l’espace public, dans les responsabilités politiques”, a lancé Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

P1020736

Aujourd’hui, au niveau européen, le compte n’y est pas tout à fait. En ce qui concerne la parité, nous sommes à peine à 30% de femmes dans les institutions européennes. Le compte n’y est pas non plus dans la prise en compte du sujet dans l’agenda européenne des priorités politiques. Nous avons décidé donc de lancer une dynamique européenne sur ces questions” a rajouté la ministre.

 

Combative, Anne Hidalgo, première femme maire de la capitale, a réaffirmé avec détermination son engagement pour les droits des femmes, rappelant que “C’est un combat qui ne s’arrête jamais – dès que la vigilance tombe, les mouvements conservateurs, fondamentalistes, reprennent leurs œuvres. Ces mouvements-là ont souvent pour première cible d’attaque le champ des droits des femmes et de l’égalité homme-femme” (une allusion aux anti-IVG, qui ont repris du poil de la bête à la faveur du débat sur le mariage pour tous).

Commissaire européenne à la justice, aux droits fondamentaux et à la citoyenneté, Viviane Reding a fait le point sur la situation au niveau européen : “L’écart entre les revenus des femmes qui travaillent et des hommes qui travaillent est de 16%. Plus de 60% des personnes qui sortent de l’université sont des femmes. Après, dans les postes de responsabilité économique et politique, on ne les retrouve pas, parce que la performance est, paraît-il, masculine. En Europe, nous ne pouvons plus se permettre de perdre tous ces talents, ne serait-ce que d’un point de vue économique”.

 

Animé par Isabelle Germain, fondatrice du média en ligne Les Nouvelles News, le débat s’est poursuivi avec les interventions de Leymah Gbowee, militante libérienne, Prix Nobel de la Paix en 2011, Shirin Ebadi, première Iranienne a recevoir le Prix Nobel de la Paix (en 2003) et Jody Williams, Prix Nobel de la Paix pour son engagement international en 1997. Deux cents jeunes de moins de trente ans avaient été conviés à cet événement et plusieurs associations jeunes et étudiantes ont été représentées. La seule intervention du public a été faite par Perrine Fromentin, Déléguée générale de l’association du Parlement européen des jeunes (PEJ-France), choisissant d’interpeller Shirin Ebadi sur la contribution que l’Europe pourrait apporter à son combat pour les droits des femmes en Iran. Les trois Prix Nobel ont rappelé le rôle crucial, d’avant-garde, que joue l’Europe dans le combat pour les droits des femmes à l’échelle internationale : “Le fait de continuer la lutte en Europe nous rend de plus en plus fortes en Afrique et au Moyen Orient”, a conclu la militante libérienne Leymah Gbowee.

Signée par les participant-e-s à cet événement, la plateforme sera complétée par les contributions citoyennes qui peuvent être proposées sur le site du ministère femmes.gouv.fr et le nouveau portail parite.femmes.gouv.fr, lancé à l’occasion de cet anniversaire.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s