Manifestations

Jeudi 31 octobre : Manifestation de solidarité avec la Roumanie

Le mouvement de protestation déclenché par un projet d’extraction minière à base de cyanure se poursuit en Roumanie et à l’étranger pour la neuvième semaine consécutive. Plusieurs milliers de personnes à travers le pays et dans plusieurs capitales mondiales étaient dans la rue ce dimanche 27 octobre, afin de dénoncer le danger constitué par le projet de mine d’or à Rosia Montana, mais aussi la corruption des dirigeants politiques roumains et les failles de tout un système qui semble opérer au détriment des intérêts citoyens.

 © Adela Maria

© Adela Maria

Depuis le 14 octobre dernier, des manifestations contre le gaz de schiste ont lieu à Pungesti (est de la Roumanie), où les villageois ont créé un camp de résistance afin d’empêcher l’installation de la première sonde d’exploration par le géant américain Chevron. Plusieurs militants venus de Bucarest ou Brasov ont rejoint le camp la semaine dernière. Malgré l’interventionsans complexes” des forces de l’ordre, les habitants de Pungesti n’ont pas lâché le combat. Après quatre jours de manifestations, ils ont obtenu une première victoire, car Chevron a annoncé avoir cessé l’exploration du gaz de schiste à Pungesti. Le camp de résistance, lui, reste toujours en place. En février 2011, Chevron a été condamné à une amende de 18 milliards de dollars, suite aux accusations de dégâts provoqués à l’environnement et à la communauté locale en Equateur.

Sondes de prospection du gaz de schiste à Constanta

Sondes de prospection du gaz de schiste à Constanta

Dans plusieurs régions de la Roumanie, les habitants ont retrouvé récemment sur leurs terres des sondes de prospection du gaz de schiste, installées par des sociétés privées sans les avoir prévenu, ni demandé l’accord. Des manifestations ont également eu lieu ce week-end à Mangalia, au bord de la Mer Noire.

Un rassemblement de solidarité avec la Roumanie est prévu pour jeudi 31 octobre, dès 18h, devant l’Assemblée nationale à Paris, dans le but d’attirer l’attention des députés français, et notamment du groupe d’amitié franco-roumain, sur la situation actuelle en Roumanie. Au début des manifestations, le Premier ministre roumain avait désigné des « groupes d’intérêts étrangers » qui se cacheraient derrière les manifestants, qu’il a par la suite nommés « fascistes », « anarchistes » ou « extrémistes ». Il s’est par ailleurs félicité de l’intervention « sans complexes » des gendarmes à Pungesti et a précisé que les organisations de protection de l’environnement proposaient des idées démodées.

CertejLe 21 octobre dernier, la Commission européenne a annoncé son intention de proposer une directive, afin de “faire la lumière” sur les règles concernant l’exploitation des gaz de schiste en Europe. Suite à une décision du Conseil constitutionnel, la France vient de confirmer l’interdiction de la fracturation hydraulique, méthode extrêmement controversée, utilisée pour l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste.

A Paris, tout comme à Bucarest et dans d’autres villes de Roumanie, sera commémorer cette semaine le “Désastre de Certej”, lors duquel 89 personnes ont trouvé la mort, après la rupture d’une digue de la mine Certej (en Transylvanie). C’était le 30 octobre 1971.

Advertisements

Une réflexion sur “Jeudi 31 octobre : Manifestation de solidarité avec la Roumanie

  1. Pingback: Décroissance : la dynamique est en marche. Rencontre avec Vincent Liegey par Madalina Alexe | Manifeste pour une Dotation Inconditionnelle d'Autonomie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s