Manifestations

Rosia Montana à l’Unesco

P1010616

Deux cents personnes se sont données rendez-vous devant le siège de l’Unesco (Paris 15ème) afin de dénoncer le projet d’exploitation minière à base de cyanure que le gouvernement roumain a approuvé le 27 août dernier. Les manifestants – étudiants, artistes, cadres, architectes…. –  s’étaient vêtus de noir pour symboliser le deuil face au désastre écologique auquel nous serions confrontés si le projet minier à Rosia Montana était approuvé par le Parlement roumain. Des flyers expliquant les dangers que ce projet d’exploitation aurifère constitue pour l’environnement et le patrimoine internationale ont été distribués aux passants.

IMG_0001

Le député Vert Sergio Coronado est venu apporter son soutien à la cause de la Rosia Montana, soulignant qu’il s’agit de la protection du patrimoine européen.

P1010612

Sergio Coronado, député, membre du Parti Europe Ecologie les Verts

Rosia Montana est la plus ancienne localité attestée en Roumanie et l’un des sites les plus riches en ressources de patrimoine culturel (environ 650 hectares de territoires contiennent 50 monuments historiques classés, dont 7 sont des monuments de valeur nationale et universelle). Plusieurs organisations, dont l’Icomos, Pro Patrimonio ou l’Académie roumaine, militent pour l’introduction de Rosia Montana sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Le dossier est bloqué au Ministère de la Culture, alors que le représentant de la Roumanie à l’Unesco n’a eu aucune prise de position concernant le patrimoine de ce site.

2013-09-05 17.58.37

Une mobilisation massive des Roumains, notamment à Bucarest et Cluj, a été relatée dans les médias occidentaux. Les manifestants exigent l’annulation du projet de loi, la destitution de ses initiateurs et condamnent le blocage médiatique en Roumanie. Au mois d’août, le Ministère de la Justice avait donné un avis négatif au projet de loi du gouvernement Ponta, qui déclare l’exploitation minière à base de cyanure “d’utilité publique et d’intérêt exceptionnel”. Le contrat de licence pour le projet de mine d’or a été rendu public samedi dernier, soit 14 ans après sa signature.
Suite aux premières manifestations déroulées en Roumanie le soir du 1er septembre, les actions de la multinationale canadienne Gabriel Ressources, détenant la licence pour ce projet, ont chuté de 20%. Alors que les rassemblements se poursuivent à Bucarest tous les soirs depuis dimanche, des manifestations importantes sont prévues dans les autres villes de Roumanie et dans les capitales européennes le 8 septembre prochain.

Publicités

2 réflexions sur “Rosia Montana à l’Unesco

  1. Pingback: “Salvaţi Roşia Montană”, la Paris şi BruxellesMediascop | Mediascop

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s