Cultures du monde/Dossiers

Martisor … quand les artistes roumains emmènent le printemps à Paris

Image Sanda Veber, Nicolas Friess

Tous les ans, en Roumanie et dans d’autres pays des Balkans, on fête au 1er mars le Martisor. Cette année, des artistes et étudiants roumains installés à Paris ont décidé d’importer cette tradition et de la faire connaître dans leur pays d’accueil.

Martisoare Zburrrd

Le Martisor (ndlr petit mars) est à la base une fine ganse formée de deux fils tressés, un rouge et un blanc, à laquelle on attache un porte-bonheur. Les Roumains offrent les martisoare ( et oui le pluriel n’est pas si évident …) aux membres de la famille, aux amies proches et aux collègues de travail, tandis que les femmes portent le martisor attaché au chemisier ou en guise de bracelet. 

Malgré la météo, le printemps roumain arrive à Paris aussi, grâce au collectif d’artistes Zburrrd – culture roumaine contemporaine. Le projet Zburrrd s’est développé comme une forme de résistance par la culture et a pour principal but de lutter contre l’image négative de la Roumanie en France. Zburrrd se veut aussi une plateforme de promotion destinée aux artistes roumains, aux sites qui font partie du patrimoine culturel, ainsi qu’aux évènements culturels organisés en Roumanie. Dans le désir de s’ouvrir vers le monde artistique international, les membres fondateurs du projet envisagent de développer leur réseau dans d’autres capitales européennes (tel Londres, Rome, Madrid). Zburrrd souhaite avant tout exprimer et partager une nouvelle conception de l’art et se faire connaître sur la scène européenne et internationale.

130301_FRN3431                                                                        130301_FRN3424

Aujourd’hui, Zburrrd lance le Printemps roumain, deux rencontres inédites et occasions d’offrir aux Français des martisoare, symboles de la vie, l’amour et le bonheur. Des centaines d’attaches rouges et blanches, confectionnées par les artistes Zburrrd, seront distribuées à l’Atelier Brancusi, Paris 4e et à l’espace Jour et Nuit, qui accueille l’exposition MESSAGES by BODO.

Pour le plaisir d’un échange culturel, les jeunes créateurs envisagent d’apprendre aux personnes qu’ils vont croiser à dire le nom du porte-bonheur. En effet, martisor se prononce « meurrrtsichorrr », en roulant les rrr !

Image

Publicités

Une réflexion sur “Martisor … quand les artistes roumains emmènent le printemps à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s